fr
Savourez nos recettes 100% maison, sur place et à partager, garanties 0% bullshit !
©EBG
01.04.2019 | Evénement Point de vue

Table ronde sur “L’industrie 4.0” organisée par l’EBG : l’essentiel

Mercredi 28 Mars était organisée par l’EBG une table ronde autour du sujet de « l’industrie 4.0 ». Etaient présents des acteurs du secteur qui nous ont partagé leur expérience :

  • SUEZ, spécialisé dans les services à l’environnement
  • Aptiv, équipementier automobile
  • Faurecia, équipementier automobile
  • SEB, spécialiste du petit équipement domestique

 

Qu’est-ce que « l’Industrie 4.0 »

« L’industrie 4.0 est la capacité des sociétés industrielles à récupérer, consolider et interpréter leurs données dans le but de briser les silos au sein de la société, mettre à disposition ces données et les valoriser pour améliorer la performance humaine, environnementale et financière. »

 

Un driver, la performance, pour 3 enjeux majeurs

Trois principaux enjeux ressortent des différentes interventions des sociétés présentes :

  1. Enjeux financier: la transformation des « Industries 4.0 » s’inscrit dans un context « lean » déjà ancré dans les mœurs ; l’idée centrale étant de réduire le gaspillage et donc d’optimiser les processus (achat, production, vente, transport, etc.) grâce à l’exploitation de leurs données.

=> Amélioration de la performance Financière

 

  1. Enjeux humains : un des enjeux de cette transformation data-driven est l’implication des personnes dans cette stratégie. Cette transformation a pour but de supporter l’activités des collaborateurs, de leur mettre à disposition des outils leur permettant de se concentrer sur leur cœur de métier et ainsi conserver les compétences et l’expertise de l’entreprise. Un des sujets explicité par plusieurs intervenants était la redistribution de la Data aux opérationnels.

=> Amélioration de la performance Humaine

 

  1. Enjeux Environnementaux : les industries sont positionnées sur toute la chaine de production, allant des achats, au transport, à la création de valeur et à la vente. Dans ce contexte, et toujours dans une démarche lean, la réduction des gaspillages, l’optimisation de l’utilisation des matières premières et du transport, permettant de réduire leur empreinte carbone et plus globalement la pollution de notre planète.

=> Amélioration de la performance Environnementale

 

Les différentes approches du monde industriel pour mener à bien cette transformation

Selon les sociétés présentes, deux visions stratégiques sont possibles pour effectuer cette transition data-driven :

  • Une vision « Top-down » issue des instances décisionnaires de l’entreprise à savoir les ressources humaines, la finance, la direction, etc.
  • Une vision « Bottom-up » issue directement des sites de production.

Dans les deux cas, cette vision/démarche a le même but : optimiser les processus et donc la performance de l’entreprise.

 

Quels sont les obstacles actuels / accélérateurs à mettre en place au regard de cette transformation « Industrie 4.0 »

IoT

L’équipement, en termes de capteurs (pression, température, vibration, etc) des machines et outils des chaines de production a été le sujet abordé par tous les participants et unanimement identifié comme une des plus grandes difficultés actuelles de la transformation « Industrie 4.0 ». Les machines récentes sont aisément connectables et permettent ainsi la collecte et récupération de nombreuses informations.

Le sujet devient complexe lorsque nous commençons à discuter de l’équipement des vieilles machines de plusieurs dizaines d’années, absolument pas conçues pour être verbeuses, et toujours en service car efficaces et opérationnelles.

Investissements humains

Ces changements technologiques impliquent des compétences Data spécifiques et initialement non présentes dans la sphère IT des industries. L’accélération de la transformation data-driven de ce secteur d’activité devra passer par un changement culturel important de tous les services dans le but d’intégrer des talents du monde de la Data (Data Architects / Data Scientists / Data Engineers).

Responsabilisation des Data Owners

Un des piliers à l’exploitation de la Data est la qualité des données. Celles-ci étant souvent, dans le secteur de l’industrie, issues de multiples sources très hétérogènes les unes des autres, il est vital d’avoir un programme d’unification des modèles et des définitions. Aussi, la responsabilisation des « Data Owners » a été évoqué à plusieurs reprises comme la clé de voute du programme de qualité des données.

En conclusion

Les industries démarrent leur transformation data driven, et sont très impliquées sur les sujets de performance financière, humaine et environnementale.

Un des enjeux majeurs à cette transformation est l’acquisition des informations issues des différentes machines de production, pas forcément connectables au regard de leur conception initiale et donc leur remplacement à court / moyen terme.

L’idée commune du décloisonnement des services des entreprise dans le but de partager, diffuser et interpréter la data est un pas en avant du secteur vers plus de digitalisation, et donc vers « l’Industrie 4.0 ».

Concocté avec amour par :
Maxime Petit

SUR LE MÊME THÈME